toupour le zooh

L’Allemagne, maillon faible de l’EuropeArticle

L’Allemagne, maillon faible de l’Europe

 

Il va de soi que lorsque je dis l’Allemagne, je parle, non pas des mais du gouvernement allemand, une entité émanation du « peuple allemand », une autre entité dont il fut beaucoup parlé, mais existe-t-elle ?

 

Un peu d’histoire : On imagine l’Allemagne comme un de ces vieux pays occidentaux qui , au forceps parfois, et peu à peu, ont mis en place leur démocratie au 19 ème siècle. Ce n’est pas le cas de l’Allemagne, le dernier des grands pays européens à faire son unité (1871) autour de la Prusse, dans un contexte de guerre ; puis à s’essayer sans succès à la démocratie (1918-1933) dans un contexte de violences sociales ; enfin asseoir à la suite d’une période de défaites, militaire, sociale et morale, une démocratie durable, sous la houlette étatsunienne.

 

Si on reprend chacune des étapes précédentes, chaque phase conduit à un échec : échec en 1914-18 de l’impérialisme militaire, imposé par la guerre de 1870 voulue par le roi de Prusse , avec la ruine de l’Allemagne...et de l’Europe ; échec de la tentative de démocratie de la République de Weimar, qui conduit dès 1933, au triomphe du parti allemand NAZI (contrairement à ce que la propagande essaie de nous faire croire, les Nazis ne sont pas des extraterrestres mais les représentants du peuple allemand à la suite de plusieurs élections libres) et par la suite, à la ruine de l’Allemagne ...et de l’Europe !

 

3 guerres « allemandes », 1 « réussite » l’unité allemande (mais est-ce une réussite au regard de ce s’est passé ensuite ? ), 2 échecs, des ruines et des morts par millions. On peut se demander comment et pourquoi ce peuple aujourd’hui assagi, a, pendant près d’un siècle, encouragé voire conduit une politique aussi néfaste pour lui....et ses voisins ? Et, s’il existe une constante, un trait commun entre ces époques, qu’en est-il aujourd’hui ? Il faut, pour trouver la constante politique de cette entité qu’est l’Allemagne, se pencher un moment sur ce qui se passe à présent. L’Allemagne a retrouvé sa puissance grâce à l’impunité dont elle a joui du fait de la Guerre Froide, grâce à l’aide de ses alliés, en premier lieu les Etats-Unis, qui pour diverses raisons « pragmatiques » ont couvert exactions, trafics et massacres dont certaines malversations et malhonnêtetés apparaissent encore aujourd’hui.*Et cela sans jamais rien payer aux états victimes.

 

« Il leur fut beaucoup pardonné parce qu’ils avaient beaucoup pêché »

 

à suivre

 

Vous vouliez une constante ?

 

En voilà une : Bruxelles !

 

En 1914, les Allemands, faisant fi des traités internationaux, et de la neutralité de la Belgique, envahissent la France par la Belgique !

Rebelote en 1940 : la Belgique, toujours neutre, est occupée par les troupes allemandes (pas nazies : allemandes).qui passent en France etc.

 

Depuis 1990, l’Allemagne impose ses diktats économiques (dont ce qu’est « la dette » à 3 % du PIB) en passant par ...Bruxelles où siègent (incongruité géographique depuis le Brexit), les administrations de l’Union européenne, et la plupart des lobbyistes de la Planète.

 

Une autre, plus significative et plus grave.

La politique de mme Merkel, qui est celle du capitalisme allemand depuis ses débuts « prussiens », un capitalisme sans état d’âme, du plus pur capitalisme lutherien (on se souvient que les princes allemands ont soutenu Luther pour pouvoir s’emparer des biens du clergé « catholique »), cette politique - qui justifie bas salaires, temps partiels, faiblesse des investissements des états et aggravation de la pauvreté des plus fragiles- s’appuie sur une peur : manquer de sous pour les retraités et autres vieux Allemands !

La population la plus vieille d’Europe : « Huit enfants naissent chaque année en Allemagne pour 1 000 habitants, le taux le plus bas au monde ", selon l’organisme international Destatis.

Un allemand sur 3 a de 55 ans.

 

La politique de mme Angela Merkel ?

Celle d’une idéologue formée en Allemagne communiste et prussienne, une idéologie craintive qui parie sur un futur sans avenir de l’Allemagne.

 

Ruiner l’Europe pour et par une politique de Maison de retraite !!

 

C’est incroyable et pourtant. Les Allemands, pour des raisons qui restent à comprendre (le poids du pêché nazi ? Le n’importe quoi dans l’assiette? l’abus de bière?) ont renoncé à se reproduire. Actuellement le déficit démographique fait qu’il n’est pas ridicule de dire que dans moins de 50 ans, l’Allemagne « germanique » ne sera plus qu’un mouroir...dont il n’est pas certain qu’il sera confortable !! Il est impossible en 2017 de redresser la courbe des naissances sauf à avoir plus de 3 enfants par couple germaniques pendant environ deux générations.

 

Et voilà la constante numéro 2 ( et ce sera ma conclusion).

 

En tant qu’entité, le peuple allemand se comporte comme un groupe suicidaire depuis plus d’un siècle. Et l’état allemand ne fait que produire une politique conforme à ce comportement.

Le problème, c’est qu’il entraîne périodiquement les peuples voisins dans son délire.

Un seul moyen de le sauver :

                « Européens de tous les pays, unissez-vous et émigrez vers l’Allemagne ! »

 

                                                ************************

 

* le règlement de la dette grecque alors que l’Allemagne n’a payé à ce pays – pas plus qu’aux autres pays victimes de l’occupation et grâce à un artifice rédactionnel lors de sa réunification- aucune indemnité de guerre, pas même rendu l’or volé à la la Banque centrale confisqué alors, soit 11 milliards de dollars (sans compter les intérêts composés pendant 75 ans : une somme !

 



17/09/2017
0 Poster un commentaire